Locomotive Budiccom

1844
12,5 x 18
France - Rouen - Archives départementales de Seine-Maritime
2 Fi Sotteville-lès-Rouen 18
Période contemporaine
Industrie et chemins de fer
Afin de permettre l’exploitation de la ligne, la Compagnie de Rouen devait être en mesure de produire des voitures, des wagons et des locomotives. Les promoteurs du projet du chemin de fer entre Paris et Rouen se tournent de nouveau vers l’Angleterre qui fournit déjà une grande partie des locomotives en France. La Compagnie de Rouen choisit d’attribuer à l’entreprise anglaise « Alcard et Buddicum » le marché. Plutôt que d’importer le matériel, la société fait le choix de faire venir près de 400 ingénieurs, cadres et techniciens et, s’installe place des Chartreux à Petit-Quevilly en août 1841. Cet emplacement près du port de Rouen est idéal pour réceptionner les matières premières comme le charbon ou certains produits sidérurgiques. En 1842, les premières voitures et locomotives « la Buddicum » sont livrées. Les ateliers sont transférés en 1845 à Sotteville plus près des lignes de chemin de fer. 
 
Vue 1 : Locomotive "Budiccom". Carte postale. ADSM, 2 Fi Sotteville-lès-Rouen 18.
Vue 2 : Chemin de fer de Rouen, du Havre et de Dieppe. Gare de Sotteville-lès-Rouen; ateliers de la Compagnie de MM. Budiccom et Cie. Gravure d’A. Maugendre. ADSM,1 Fi 454.
 

Localisation

Les expositions

The Keep, Falmer

"The First World War"
Découvrez le nouveau site dédié à la Première Guerre mondiale réalisé par les Archives de l'East Sussex County Council