Registre de désarmement du bateau L’Amiral perdu à Hastings

Inscription maritime de Rouen
16 janvier 1792
45 x 30
France - Rouen - Archives départementales de Seine-Maritime
7 P 6 14
Période moderne
Relations maritimes et commerciales
Ce registre des rôles des bâtiments de commerce (désarmement) nous permet de savoir que le navire l’Amiral a été perdu sur la cote anglaise, au large d’Hastings le 16 janvier 1792. Le rôle de désarmement se compose d’un descriptif du bateau, liste de l’équipage et salaire perçu par chacun. 
 
Le registre est rédigé lors du retour au port du navire, par le commissaire des classes du port où le navire désarme. Le désarmement est daté du jour de la perte du navire, c'est-à-dire le 16 janvier 1792. Mais le rôle de désarmement est signé le 4 août 1792, soit 8 mois après. Il est possible que le navire ai connu une avarie au large d’Hastings et que le capitaine et son équipage soit revenu sur une autre embarcation. 
 
La date de dépôt auprès de l’administration du port peut varier fortement. Cela peut se faire quelques jours après le désarmement ou entre 15 jours et 1 mois après.  Le désarmement est important pour payer l’équipage. 
Tout navire doit être immatriculé dans un port d'attache qui est généralement celui du domicile ou du siège social de la société de son armateur. Avant d'entreprendre une navigation, un bâtiment de commerce est " armé ", c'est-à-dire pourvu de tout ce qui est indispensable à son voyage : équipage, matériel, passagers. A son retour, dans un port qui peut être différent du port d'armement ou du port d'immatriculation, le navire est " désarmé ".
 
Le bateau l’Amiral est armé à l’année à Rouen le 1er mars 1791, il a fait divers voyages de 10 mois et 16 jours en tout. Il est désarmé le 16 janvier 1792 à Rouen date de sa « perte » au large d’Hasting. Les membres de l’équipage ont été débarqués et payés de mai à Septembre à Rouen. Un remplacement d’un mousse a été effectué en novembre 1792. Nous pouvons donc supposer que suite à cette présence à Rouen, le navire et son capitaine ont vogué vers les cotes anglaises. Il y a 7 membres d’équipage : 1 matelot, 1 officier, 1 mousse et 4 personnes remplaçantes, un novice. 
 
l’Amiral est un sloup (ou sloop à l’anglaise), c'est-à-dire un navire à voile à un mat, avec un seul foc (voile triangulaire) à l’avant.  
Selon la description le bateau est de taille moyenne puisqu’il mesure 6 pieds de tirant d’eau en charge (1 pied = 32,484 cm) soit environ 2 mètres, et 4 pieds de tirant d’eau lège (1,30 m) c'est-à-dire non chargé. C’est un anvire commercial sans canons. Sa contenance est de 50 tonneaux, soit 72 m3 environ. Dans la marine, le tonneau (en anglais register ton) est une unité de volume utilisé pour chiffrer les capacités intérieures d'un navire en général, pour un navire de charge il va donner une idée de sa capacité en transport de marchandises. C'est une unité internationale de jauge maritime qui vaut à l’époque 1,44 mètres cubes.
 

Localisation

Les expositions

The Keep, Falmer

"The First World War"
Découvrez le nouveau site dédié à la Première Guerre mondiale réalisé par les Archives de l'East Sussex County Council