Guillaume le Conquérant

Falaise
France - Rouen - Archives départementales de Seine-Maritime
74 Fi 3/5
Moyen Âge
Relations politiques et militaires

Le règne de Guillaume le Conquérant (1035-1087) apparaît traditionnellement comme pour une période faste pour le duché de Normandie.

Malgré les débuts difficiles où le jeune duc doit faire face à l'opposition d'une partie de l'aristocratie normande, la paix s'impose dans le duché et le pouvoir ducal en sort renforcé. Guillaume s'applique à faire fructifier les alliances passées par ses ancêtres et en développe de nouvelles, s'imposant comme un prince territorial au rayonnement international.

 

En 1066, il parvient à se faire reconnaître comme roi des Anglais, couronné le 25 décembre en l'abbaye de Westminster, en s'appuyant entre autres sur une alliance matrimoniale anglo-normande déjà ancienne.

Guillaume fait partie de ces princes maritimes du XIè siècle, à l'image du roi du Danemark Knut le Grand, qui, revisitant l'héritage de leurs ancêtres vikings dans une perspective plus politique, parviennent grâce à une flotte puissante à conquérir un empire et à le tenir en tentant d'y développer des institutions et un appareil administratif solide.

 

Il entreprend en 1085 la création d'un vaste inventaire des territoires et des possessions de chaque seigneur en Angleterre : le Domesday Book, manuscrit comprenant deux volumes : le Great Domesday (compte rendu général des territoires anglais à l’exception du Suffolk, du Norfolk et de l’Essex) et le Little Domesday (compte rendu général des territoires du Norfolk, Suffolk et Essex), dont l'objectif est de recenser pour les taxes futures, d’enregistrer les tenures (et leurs changements) après 19 ans de domination normande et permet de résoudre des conflits de propriété pour mettre un point final à la conquête normande par la reconnaissance des terres acquises.

 

En juillet 1087, Guillaume attaque le territoire du Vexin, est blessé lors d’une bataille et est ramené mourant à Rouen.

Il fait des dons à des églises, nomme Robert son fils ainé, pour lui succéder à la tête du duché de Normandie et donne à Guillaume, son deuxième fils, la garde de l’Angleterre sans le nommer directement roi.  Il donne enfin à Henri son troisième fils de l’argent.

Guillaume meurt le 9 septembre 1087. Il est enterré à Caen dans l'abbaye aux Hommes et sa femme Mathilde dans l'abbaye aux Dames en 1083.

 

Vue 1 : statue équestre de Guillaume le Conquéran t - Place de l'Hotel de ville à Falaise (Photo A. Monnié)

Vue 2 : détail de la statue équestre de Guillaume le Conquérant à Falaise

Vue 3 : buste de Guillaume le Conquérant, étude pour la statue équestre de Falaise par Rochet, 1851 - Musée de Normandie, Caen

Vue 4 : statue du roi William I - Cathédrale de Lichfield en Angleterre

Vue 5 : détail de la Tapisserie de Bayeux

Vue 6 : Guillaume le Conquérant arrête Odon, son frère, évêque de Bayeux en 1082 - 74 Fi 3/5

Vue 7 : Assaut et prise du château d'Eu par Guillaume le Conquérant en 1049 - d'après le tableau de Perceval Skelton -  1 Fi 418

Vue 8 : Descente des Normands en Angleterre au nombre de 60.000 hommes sur 3000 bâtimens - La flotte de Guillaume le Conquérant arrive sur la Tamise (en 1066) -  6 Fi 8/115

Vue 9 : tombe de Guillaume le Conquérant, abbaye aux Hommes à Caen, portant l'inscription latine :

HIC SEPULTUS EST
INVICTISSIMUS
GUILLELMUS
CONQUESTOR
NORMANNIÆ DUX
ET ANGLIÆ REX
HUJUSCE DOMUS
CONDITOR
QUI OBIIT ANNO
MLXXXVII

Cette inscription peut être traduite par : « Ici repose l'invincible Guillaume le Conquérant, duc de Normandie et roi d'Angleterre, fondateur de cette maison, qui mourut l'année 1087 ».

 

Pour plus de détails :

- "William the Conqueror" (2011) de David Bates

- "Gesta Normannorum Ducum" (1070-1071) de Guillaume de Jumièges, moine.

- "Guillelmi Ducis Normannorum et Regis Anglorum" (1077) de Guillaume de Poitiers, chapelain

- "Ecclesiasical History" (1141) de Orderic Vitalis, moine anglo-normand de l’abbaye de St-Evroult

- "De Gestis Regum Anglorum" (1125) de Guillaume de Malmesbury, moine anglo-normand

- "Carmen de Hastinage proelio" (écrit trois ans après la bataille)

- "Anglo-Saxon Chronicles" (fin 9è siècle) : sur les 9 manuscrits, 7 sont conservés à la British Library de Londres, un à Oxford, et un dernier à Cambridge.

- la Tapisserie de Bayeux

- les chartes, d'un point de vue institutionnel

- le Domesday Book, pour l'inventaire des terres et la description de l’Angleterre après 1066.

 

 

Localisation

Les expositions

The Keep, Falmer

"The First World War"
Découvrez le nouveau site dédié à la Première Guerre mondiale réalisé par les Archives de l'East Sussex County Council